Rechercher
  • Thomas Hamory

L'elevator pitch : kezako ?

Un elevator pitch est un exercice oral qui consiste à se présenter ou à présenter un projet en moins de 60 secondes. Clairement, le temps d'un voyage de 15 étages en ascenseur. L'elevator pitch est à prendre comme une opportunité à saisir, une chance de capter votre auditoire. En somme ici, votre futur employeur.

Les contacts sont souvent rapides : salon professionnels, entretien, rencontre inattendue.. et vous devez savoir saisir votre chance pour vous présenter favorablement. Bien entendu, le pitch se prépare et est de plus en plus utilisé au quotidien, notamment dans les startups. Il existe plusieurs méthodes pour créer un elevator pitch.


Tout d'abord, apprenez à parler de vous-même. Ne soyez pas gêné, mais si cet exercice est compliqué. Surtout, restez naturel ! Le but est d'avoir un argumentaire clair et concis.


Lors d'un entretien d'embauche, vous devez attiser la curiosité de votre interlocuteur et vous aurez l'occasion de ne le rencontrer qu'une seule fois (a priori). Vous pouvez préparer votre pitch de la manière suivante :

- Donnez les informations importantes : votre prénom et votre nom.. etc.

- Différenciez-vous et illustrez cette différence : par exemple, vous n'êtes pas seulement un bon vendeur, vous veillez au respect de telle ou telle obligation, vous êtes spécialisé dans X ou Y domaine.. Votre différence, c'est votre force !

- Chiffrez vos résultats : Quel résultat avez-vous obtenu dans votre précédent emploi ? A quel montant se situe votre dernier objectif atteint ?

- Rentrez dans les détails si le temps vous le permet.

Ici, c'est vous que vous vendez !


Autre exemple :

- Définissez votre interlocuteur et le problème qu'il rencontre.

- Proposez les solutions que vous apporterez à ce problème. Parlez de votre différence et de votre valeur ajoutée. Vous devez promettre un réel bénéfice.

- Apportez de la valeur à votre bénéfice en le comparant à d'autres solutions moins adéquate.

En bref, ne vous vendez pas vous mais le bénéfice que vous apportez !


A ne pas oublier :

- Anticipez les éventuelles questions et remarques pour personnaliser la fin de votre pitch.

- Engagez votre interlocuteur.

- Faites en sorte que votre interlocuteur veuille en savoir plus sur vous.

- Mettez vous à la place de votre interlocuteur : quel est son problème et que recherche-t-il vraiment ?


Avec une bonne préparation, vous serez au top pour vous présenter rapidement, sans fioritures, et vous valoriser auprès du recruteur. Que demander de plus ?










16 vues0 commentaire